Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘peillon’

Lu dans Le Monde du  février 2010 un dossier sur la présence française en Afghanistan, avec articles et libres opinions.

Dans la partie « article« , un papier très synthétique de Nathalie Guibert donne quelques informations sur les participations militaires européennes aux opérations, pas réellement une « analyse » comme voudrait le présenter l’article. C’est néanmoins un bref cliché qui montre que beaucoup de nations sont concernées, mais que chacune y va en ordre assez dispersé. Et c’est bien là que réside le problème dans cette opération. A part ce papier, pour le reste c’est la longue plainte du journaliste qui n’arrive pas à lancer une polémique bien juteuse, jusqu’à écrire un article qui s’interroge : « L’Afghanistan n’est pas un sujet de polémique en France. Pourquoi ? » , c’est dire le niveau de notre presse qui ne peut exister sans le débat stérile de la polémique.

Soulignons avec force la réaction de Christophe Cambadélis :  » On souhaite accéder au pouvoir, il est donc logique d’avoir une position de type gouvernemental, qui prend en compte les engagements stratégiques du pays.  » S’il pouvait en glisser un mot à Vincent Peillon ce serait pas mal. Même Jean Glavany appelé en renfort veut réagir en homme politique responsable. Au moment où l’on cherche un nouveau patron politique à la tête de la cellule AFPAK du Quai d’Orsay, ce serait certainement utile de penser à lui.

Dans la partie « opinions« , les sempiternels grands noms de la pensée, avec la sempiternelle rengaine de l’Afghanistan qui ne se laisse pas conquérir, etc.,  comme s’il s’agissait ici d’une conquête! Et puis une pensée rafraîchissante coulée au moule de l’analyse et de la réflexion objectives (j’ose ajouter propre au Collège interarmées de défense). Une jeune homme, commandant de l’armée de terre, qui nous donne neuf raisons de croire au succès, et, ma foi, nous y croyons car son approche nous sort des poncifs habituels. Un constat jaillit après avoir lu son opinion: reste à la Coalition internationale qui est au chevet de l’Afghanistan à mieux se coordonner sur le terrain, à ne pas lever de ‘polémique » en son sein et le succès sera au bout du chemin pour le plus grand bonheur des Afghans qui sont comme tout un chacun: ils veulent vivre en paix et nourrir correctement leur famille.  Fier certes, mais loin du mythe occidental de l’exclusif guerrier.

Publicités

Read Full Post »

Page d’accueil Orange.fr du 26 février 2010

    

  Une dépêche de l’agence France Presse (AFP) du 25 février 2010 à 20h40 nous apprends que le colonel Khadafi, dans un discours tenu à Benghazi à l’occasion de la fête du Mouloud devant des milliers de personnes et en présence de chefs d’Etat et de représentants de pays islamiques a demandé « le jihad » contre la Suisse. Citations de l’AFP :  « C’est contre la Suisse mécréante et apostate qui détruit les maisons d’Allah que le jihad doit être proclamé par tous les moyens » […] « le jihad contre la Suisse, contre le sionisme, contre l’agression étrangère (…) n’est pas du terrorisme« .    

A écouter les médias qui tournent en boucle autour de notre nombril depuis quelques jours pour une chamaillerie de têtes de listes départementales, la France est occupée par des problèmes bien plus importants. Dernier rebondissement, M. Peillon vient d’exhiber une coupure de presse de 1967 !  

 L’affaire Khadafi est quant à elle, qualifiée de « foucade » par les médias qui veulent bien s’en préoccuper.  (ndlr: selon le petit Larousse, une foucade est « un emportement capricieux et passager » ).  Les victimes des attentats passés et à venir s’en réjouiraient certainement, mourir c’est dur, mais lorsque l’on sait que c’est  pour la distraction des terroristes cela passe mieux, il faut toujours faire plaisir à son prochain !    

Nous sommes quand même informés. Sur la page d’accueil du site Orange.fr du 26 février 2010, les deux nouvelles sont côte à côte (voir ci-dessus). Pourquoi ?  La Rédaction de Orange.fr veut-elle montrer que les deux nouvelles sont aussi importantes l’une que l’autre ? L’on notera que Peillon  a suscité 260 réactions, Khadafi 106 réactions, dont la plupart minimisent l’affaire soit en traitant Khadafi de cinglé, soit en rappelant à juste titre son accueil par la France il y a peu.    

A, j’oubliais, à 10h23, l’AFP sort une nouvelle dépêche: « Attentat à Kaboul, 17 morts dont un Français ». Dommage, en voila un qui ne saura pas combien M. Peillon se sera battu pour les droits de l’homme et qui, du coup, ne votera pas pour lui.    

Read Full Post »

M. Peillon, depuis 10 jours maintenant l’on parle de vous en tant que personnage « médiatique » mais plus du tout en tant que personnage « politique ». Pensez vous faire preuve de réelles capacités d’homme d’Etat en alimentant ce « buzz » médiatique qui nous éloigne de la substance même de la politique, activité respectable s’il en est ? La politique est par essence la conduite des affaires de la Cité. Pour cela, il faut connaitre ces affaires, être à l’écoute des préoccupations des citoyens, les analyser, y apporter des réponses, favorables ou non, mais surtout en cohérence avec une vision stratégique soucieuse du bien commun.  Tout a commencé avec votre refus en cours d’action de participer à une émission de télévision, au motif semble t’il que le sujet traité et les participants ne vous convenaient pas. Or, si vous étiez un tant soit peu attentif à vos concitoyens, vous sauriez que le sujet est au coeur de leurs préoccupations. Quant aux autres participants, leurs idées pouvaient ne pas vous convenir, vous en aviez peut-être de meilleures pour nous, mais nous ne le savons pas car vous n’êtes pas venu présenter votre position. Plus certainement,  vous n’avez  peut-être aucune idée sur le sujet ou alors vous ne vous sentiez aucune légitimité pour parler sur ce thème. Pour cela vous avez bien fait de ne pas venir. (suite…)

Read Full Post »