Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘libération de la femme’

Le Monde du 1 avril 2011 donne la parole à Malika Mokkedem. Je croyais d’abord à un poisson d’avril, tellement, depuis 40 ans que je le pratique, ce journal m’avait habitué à une prose soigneusement poncée au papier de verre de la censure du politiquement correct puis longuement patinée à la popote de la bien pensance. Le voici qui donne la parole à une femme née en Algérie et réfugiée « morale » en France qui décrit sans détour tout le mal qu’elle pense de l’archaïsme de la société algérienne dont elle a longtemps subi le joug machiste et bigot. Le Monde prend-il ses distances avec la repentance et la doxa?  Erik Izralewicz serait-il en congé, les souris en profitant pour danser? Quoiqu’il en soit, ne boudons pas notre plaisir et partageons le: Le Monde du samedi 2 avril 2011, page 19 . Je ne ferais pas un mot de commentaire de cet entretien qui claque aussi fort, pour dire la vérité que les drapeaux algériens agités avec provocation et rancoeur aux quatre vents d’une France atrophiée pour nous la cacher.

Dans la même veine, je vous livre un petit secret, il y une autre femme super épatante qui peut vous apprendre beaucoup de chose: Malika Sorel. Allez faire sa connaissance à travers son blog: http://puzzledelintegration.blogspirit.com/ et je vous recommande son livre « Le puzzle de l’intégration », n’hésitez pas  à le lire, vous ne serez pas déçus. Allez vite le commander chez votre libraire, vous ferez ainsi marcher son commerce. Nous avons tous besoin des libraires.

Publicités

Read Full Post »

On aura suivi les démêlées de l’aumônier militaire  Benoit Jullien de Pommerol avec la hiérarchie militaire et l’aumônerie aux armées suite à son rapport dénonçant l’attitude trop complaisante à son avis des chefs militaires français vis à vis de certaines pratiques « culturelles » de certains Afghans. Notamment le fait d’ordonner aux militaires féminins de porter un voile pour dialoguer avec les Afghans. Pour être honnête, notons que le commandement avait rapporté cet ordre manifestement illégal au regard de la Constitution. Les Marines américains ont aussi compris qu’il fallait dialoguer avec les femmes qui sont, dans toutes les civilisations, les meilleures avocates pour le progrès des « droits de l’homme », ce que l’on comprend aisément au vu des conditions qui leur sont faites ici ou là.

Mais, comment parler aux femmes de liberté lorsque l’on se soumet soi-même aux symboles de l’asservissement en se montrant voilée?

Une courte vidéo sur l’approche américaine qui ne parait pas être rejetée par les Afghanes et leurs enfants.

http://www.time.com/time/video/player/0,32068,790962291001_2049667,00.html

Read Full Post »