Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘cantonales’

Ne cherchez pas, vous ne les trouverez pas! Vous êtes prié de croire sans discuter ce que l’on vous dit!

Dans la presse quotidienne ce matin deux exemples: le Parisien titre à la Une en parlant de Marine Le Pen « Elle s’installe » avec photographie et en titre des pages deux et trois « Le FN de Marine Le Pen confirme sa percée ». Le Figaro garde mieux les pieds sur terre en titrant: « L’abstention record relativise les gains de la gauche ». Dans les nombreuses pages que consacrent les deux quotidiens aux cantonales, vous trouverez quantité de pourcentages, mais aucun chiffre brut vous permettant de mesurer réellement l’état des forces en présence. 

Je les rappelle alors pour ce qui est du premier tour, car il est la seule référence permettant de mettre toutes les forces en présence et je les mets en perspective avec la dernière cantonale identique en 2004. 

En 2004, il y a, sur le périmètre considéré, 20 053 956 inscrits, 1 490 315 votent FN soit 7,43% (PS: 3 226 525 soit 16,08% ; UMP + UDF: 3 158 918 soit 15,75 %). En 2011, il y a désormais 21 295 938 inscrits sur le périmètre. Le FN obtient 1 379 902 voix soit 6,48% (PS: 2 284 967 voix soit 10,73%; UMP: 1 554 744 voix soit 7,3%).

Le FN perd donc 110 413 voix entre 2004 et 2011, le PS perd 941 558 voix et l’UMP 1 604 174 voix.

J’en conclus donc:

  1. que le FN ne « fait pas une percée » mais perd des voix!
  2. que les électeurs UMP comme PS ne sont pas partis pour le FN, mais pour l’abstention;
  3. que les dirigeants politiques des deux partis (UMP comme PS) soit ignorent les chiffres (ce qui est grave), soit les dissimulent (ce qui est très grave);
  4. que les politologues « le FN progresse en voix » dixit Roland Cayrol mentent;
  5. que les analyses sur les raisons de la « poussée du FN » sont donc nulles et non avenues;
  6.  que les doctes conseils ou vigoureuses réprimandes distillés: « Sarkozy a joué à l’apprenti sorcier […] en favorisant le débat sur l’immigration et l’islam » (toujours R. Cayrol) sont ineptes;
  7. que le véritable coeur est dans les 11 millions d’abstentions (presque 10 fois plus que d’électeurs du FN!);
  8. que peu de personnes ne se soucient d’eux;
  9. que si ces électeurs avaient été attirés par le FN, le PS ou l’UMP, ils seraient allés voter pour eux;
  10. que au vu des réactions d’avant le premier tour, confirmées entre les deux tours [(le PS appelant à un front républicain, que rien ne justifiait vu la piètre prestation du FN dont le score ramené au niveau national donne 2 759 804 voix alors qu’en 1988 aux présidentielles, J-M Le Pen totalisait 4 376 742 voix!) – (des dirigeants de l’UMP appelant à voter PS)], les deux « grands partis de gouvernement » sont en train de confirmer les, désormais vieilles thèses du FN que « gauche et droite, c’est blanc bonnet et bonnet blanc »;
  11. que les « succès » du FN ne reposent que sur une situation relative qui peut s’effondrer si les  électeurs retournent aux urnes;
  12. que les deux partis « de gouvernement » ont tout juste un an devant eux pour montrer qu’ils ont compris la désespérance des Français et qu’ils s’attellent, chacun de son côté, à construire une réponse claire et personnelle, correspondante à leur orientation politique affichée (programme de droite, programme de gauche) afin que l’électeur ait un réel choix;
  13. que si la seule stratégie que ces deux partis mettent sur pied, c’est le « front républicain », alors, l’électeur comprendra qu’il n’a que trois choix: le FN, le Front républicain ou l’abstention;
  14. que, comme l’électeur donne depuis 2009 dans le Front républicain (souvenez-vous,  les cohabitations successives, puis les gouvernements d’ouverture depuis 2007) et que son  abstention présente prouve que ce n’est pas ce qu’il veut, alors le pronostic pour les présidentielles sera facile à faire.
Publicités

Read Full Post »