Feeds:
Articles
Commentaires

réactions

http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/attaque-a-sousse/attentat-en-tunisie-les-autorites-tunisiennes-appellent-a-la-cooperation_971687.html

Publicités

Ca y est, on l’attendait tous, elle est arrivée: l’Alliance, dernier avatar des girouettes politiques est née, avec pour papa le bon Borloo … cologiste. Avec un programme simple, « Borloo … botomiser les Français: le chômage à 9% ? pas urgent! la désindustrialisation? pas un problème!, la dette à 1600Mrds? circulez ya rien à voir! D’ailleurs, mieux vaut pas l’évoquer car le bon docteur Borloo n’a pas de solution ou ne veut pas en chercher, trop fatiguant, non regardez, il y a une menace énorme contre laquelle il faut lutter toutes affaires cessantes, « combattre le péril FN ».
Extrait du programme d’après un compte rendu de l’AFP: « J’en ai marre de la politique de dénonciation de l’autre et de la politique spectacle, nous avons une obligation d’action immédiate et concrète », a-t-il lancé, en présentant l’union des centres comme « la force anti-FN ».
Non Monsieur Borloo ne fait pas de la politique de dénonciation de l’autre! ni de la politique spectacle! il se bat pour nous contre un immense péril! Borloo, notre nouvelle Jeanne d’Arc?

Ce qu’il y a de bien, avec les politiques, c’est qu’ils savent toujours nous ramener sur la voie de la raison et des vrais problèmes, d’ailleurs les Grecs le savent bien qui les ont suivi pendant 40 ans. Bon, ils sont un peu dans la gêne maintenant, mais ce n’est qu’un mauvais moment à passer, pour nous aussi, bientôt….

Le bac est une institution que l’on doit respecter et l’honnêteté une vertu première. Le métissage culturel et la diversité devraient nous l’apprendre/ Voyons ici les bons exemples: http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5154604

L’excellent Laurent Ruquier veut rendre encore meilleure son émission « On n’est pas couché », en approfondissant la « polémique », ressort de l’excellence dans le journalisme, nous le savons tous.
Il a donc remercié Eric Naulleau et Eric Zemmour, polémistes certes, mais de médiocre qualité car insuffisamment politiquement et consensuellement corrects. Il avait alors pensé pour les remplacer à l’excellentissime confesseur des loges de concierge Michel Onfray qui a du décliner pour raison familiale et à François-Marie Bannier, dont vous connaissez tous l’intelligence aigue, surtout lorsque sonnent les tirelires, mais qui aussi refusé, la gestion de fortune est en effet déjà une lourde charge.
Chers amis téléspectateurs, c’est vous dire en quelle estime vous tient Laurent Ruquier, qui n’hésite pas appeler le gratin des humanistes au secours de votre intelligence défaillante. Non, le public français n’est pas sous influence, non vous n’êtes pas pris pour des débiles profonds, déposez juste votre argent dans la sébile, voyez, Mme Bettencourt le fait bien elle, et elle en est très heureuse.
Est-ce que je me plains moi? Finalement ce seront Audrey Pulvar, actuellement sur France Inter, et Natacha Polony, qui travaille notamment pour Le Figaro qui ont été retenues. La promesse d’une grande messe de consensualité! Eh oui, la religion du politiquement correct a aussi ses dogmes, ses liturgies, ses célébrations, ses saints, ses prêtres.
Une consolation néanmoins, votre téléviseur peut aussi vous servir pour admirer vos photos de voyages. Une consolation, mais qui coûte quand même plus de 110 € , le montant de la redevance!

où l’on aimerait bien être accusé et licencié à tort. Et puis revenir tranquillement avec en plus un petit pactole. Pas de comparaison possible avec Bernard  Tapie bien sûr, mais quand même …

Renault est parvenu à un accord pour indemniser les trois cadres licenciés à tort, Michel Balthazard, Matthieu Tenenbaum et Bertrand Rochette, ainsi que Philippe Clogenson, licencié en 2009 dans des circonstances similaires et qui va réintégrer Renault, tout comme M. Tenenbaum, selon une source proche du dossier citée par l’AFP. Le montant total des indemnisations se monterait entre 5 et 10 millions d’euros, selon cette source. L’Etat, actionnaire principal de Renault avec 15 %, a pris « acte des décisions du conseil d’administration ».

Dans un précedent blog, je m’étais interrogé sur la véracité de l’adage populaire « la vieillesse est un naufrage », voir: https://democit.wordpress.com/tag/indignez-vous/

En lisant aujourd’hui « Le Monde.fr », j’ai un complément de réponse, lisez-par vous même:

Le prix Nobel pour Stéphane Hessel !

« Les droits de l’homme sont pour lui une arme de pacification massive », remarquent Edgar Morin, philosophe, Michel Rocard, ancien premier ministre, Peter Sloterdijk, philosophe, et Richard von Weizsäcker, président de la République fédérale d’Allemagne de 1984 à 1994. Tous les signataires sont membres du Collegium International.

La vieillesse est bien un naufrage collectif!

Malika Mokkodem et Malika Sorel sont deux femmes qui ont en commun d’avoir fuit la société algérienne, pour échapper à la violence de la guerre civile mais aussi la violence toute quotidienne d’une société écrasée par le « joug de la religion », la bigoterie et les traditions « misogynes ». « Les femmes demeurent, dans la loi, des sous-individus » nous dit Malika Mokkodem. Le Monde du samedi 2 avril 2011, page 19 

Voir le blog de Malika Sorel:

http://puzzledelintegration.blogspirit.com/archive/2011/03/28/l-alibi-des-valeurs-republicaines.html

Elles sont venues en France, « Patrie des Droits de l’Homme » pour échapper à l’enfer de leur vie.

Oui mais, Mesdames, qui veut encore défendre les « Droits de l’Homme » en France?

Même ici vous retrouvez les mêmes personnages caricaturaux confits en machisme et bigoterie. Lisez  l’article de Nassurdine Haidari, adjoint au maire PS du 1er secteur de Marseille publié dans Le Monde du samedi 2 avril 2011, page 21 intitulé « Eh bien, le  » musulman « … il t’emmerde ! ».  Eh bien, le « musulman » … il t’emmerde !

Par un titre et un texte menaçants, il affirme qu’il ne cédera rien devant l’appel à l’intégration dans la communauté nationale qui inventa il y a deux siècles les Droits de l’Homme. Nation France qui au prix de combien de déchirements internes (guillotine pour les prêtres qui n’abjuraient pas à la fin du XVIIIème siècle, saisies immobilières et expulsion des congrégations à la fin du XIXème siècle) et de tâtonnements et luttes sociales (vote des femmes, lois sur l’avortement) donna une réalité partagée entre hommes et femmes à cette belle notion de Droits de l’Homme.

« Pourquoi ces populations dites musulmanes sont-elles toujours soumises à la question de l’intégration ? » s’interroge t’il ? Et bien tout simplement pour que ces populations musulmanes sans aucunement renier leurs croyances, en abandonnent les aspects les plus désuets, quand il ne s’agit pas tout simplement de tourner le dos à des traditions archaïques qui n’ont rien à voir avec la religion et font de la femme « des sous-individus ». L’intégration demandée, c’est l’acceptation du concept des Droits de l’Homme à son point de perfectionnement auquel l’ont amené les longues mutations dans les mœurs de notre société française, ni plus ni moins, c’est comprendre le sens de ce concept, le faire vivre et contribuer à le faire évoluer positivement.

Et oui, Mesdames, « le musulman, il vous emmerde! » et c’est bien plus confortable pour lui de ne pas se remettre en cause, d’autant plus que Le Monde lui offre une belle tribune, les électeurs une reconnaissance politique et que personne ne s’en offusque. Je suis au regret de vous dire que nous, les enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants de tous ces Français qui ont fait ce pays dont vous avez rêvé lorsque là-bas : « On a commencé à vitrioler les jambes des filles en jupe », nous baissons les bras. Nous ne sommes pas de la trempe de nos aïeux qui ont inventé la liberté. Le seul courage qui nous reste, c’est celui d’avouer à voix basse notre lâcheté. Vous ne pouvez plus partir Mesdames, car il me semble que la situation est identique dans tous les horizons de notre planète. Il ne vous reste qu’une chose à faire, lutter, encore lutter, peut-être la force de l’exemple sortira certains d’entre nous de la torpeur. Qui sait? Il fut un général en juin 1940 qui leva une poignée d’hommes et de femmes. Une femme aujourd’hui sur ses traces,pour de nouveau retrouver la liberté, ce serait une belle histoire, non ?